Blog du site GLebCréation.fr


Ça fait un bon moment que je pensé à me faire un truc du genre, mais je n’était pas encore fixé sur la méthode. Mais hier soir, je me suis lancé, et l’idée est arrivée assez naturellement.

Il faut savoir qu’en ce moment je suis en train de refaire entièrement mon appartement. En effet, j’ai très récemment quitté mon emploi, il me bouffait toute ma vie. Et désabusé également par des enc*****, qui promettes monts et merveilles, j’ai était dégouté des métiers de la sécurité. Et bien sûr, du fait de ce départ, je suis presque tout le temps chez moi, j’ai donc besoin pour pouvoir bien mener mes différents projets, d’être dans un cadre vraiment agréable.

Mais parlons un peu de cette fameuse création plutôt. Le but était donc de mettre dans la déco de mon appart une allusion à ma véritable passion pour cette série qu’est The big bang theory. Alors mon premier choix était une peinture mural, mais étant tout le temps en travaux en ce moment, j’ai abandonné pour le moment. J’ai donc opté pour le miroir, qui lui était déjà au mur depuis presque 3 ans, mais il me paraissait tellement nu.

Du coup, après le Tardis de Doctor who, je pense que je vais d’ailleurs très bientôt faire un article pour retracer ça construction. J’ai fait ce miroir. Alors, ça resemble à quoi exactement ? Voilà une photo du résultat finale au mur !

Miroir TBBT au mur

Résultat final !

J’ai passé une très grande partie de la nuit à ça. C’était vraiment l’fun à faire. J’ai d’abord pris l’un de mes vieux écran, que posé à plat sur ma table, le pied vers le haut, pour me pas être gêné et en plaçant une feuille de papier, ici du Acmé 15 fields, sur l’écran ainsi incliné vers moi.

Transfert sur papier

Phase de transfert sur papier des visages minimalistes depuis l’écran de l’ordinateur.

Et une fois ce transfert effectué, pour les quatre principals protagonistes de la série. Il resté encore pas mal d’étapes. Déjà bien placer c’est feuilles de transferts sur le support final, et les fixer avec du ruban adhésif. Le support final, étant du tout con vinyl autocollant acheté 2€ les 2 mètres sur 45 centimètres.

Fixation au ruban adhésif

Fixation au ruban adhésif sur le support finale en vinyl.

Et vient là, la partie la plus chiante de toutes, car il faut être extrêmement précis et surtout que placé temporairement sur une vitre, pour éviter de rayer le verre du miroir, je ne peut pas manipuler ça comme je le veux. J’en ai encore mal au poignet, vu les courbes auquel je l’ai contraint. La partie découpe c’est faite avec une exacto, donc la lame complètement émoussé m’a bien fait galèrer.

Découpe à l'exacto

Découpe à l’exacto.

Ceci fait, il faut encore retirer les parties évidés de notre forme. Partie la plus rapide, sauf si la découpe a déconnée ! Mais là, jai tellement appuyé comme un malade, que j’aurais pu découper la vitre. Pour le transfert vers le miroir, j’ai naturellement opté pour un film transparent autocollant, celui qui peux servir à protèger des livres par exemple, sauf si il est pas à toi ! Car tu peux difficilement l’enlever sans abîmer le livre.

Vinyl final et feuille de transfert.

Vinyl final et feuille de transfert.

Là il faut bien sûr l’ôter de la vitre de découpe, mais il ne viens pas comme ça, juste en tirant, ça serait trop facile ! Non, il faut surveiller en permanence pendant ce décollage, que les parties plutôt fines, ne reste prises sur la vitre et finisse par se déchirer.

Retrait de la vitre de découpe.

Retrait de la vitre de découpe.

Encore deux étapes à ce stade. Placer ainsi sur le miroir et retirer sans dégâts le film transparent.

Avec le film de transfert sur le miroir

Avec le film de transfert sur le miroir.

Retrait du film transparent

Retrait du film transparent.

Bien sûr, je n’en ai pas parlé, mais il fallait à chaque étapes, une propreté irréprochable sur mes différents supports. Sinon je risqué de me retrouver avec des méchantes saletés derrière le vinyl, et donc de faire des petites bosses disgracieuses.

Mais le résultat est je trouve tellement beau !

Résultat juste avant d'être reposé au mur

Résultat juste avant d’être reposé au mur.

J’adore faire ce genre de projets, alors si ça vous tente d’en avoir un aussi à vous, contactez-moi, on verra ça ensemble !

À très bientôt, et merci de m’avoir lu !

Montre


Je tiens à vous présenter le bracelet que j’ai spécialement fabriqué, pour éviter de perdre encore une fois mon iPod Nano, que j’utilise en tant que montre. En effet, j’ai déjà faillis le perdre deux fois avec mon ancien bracelet, et à 90€ la bestiole, ça fait cher la perte !

20120901-083648.jpg

20120901-083834.jpg

20120901-083918.jpg

20120901-083936.jpg

Le bracelet en lui-même, est en tissu, car à part ça et le silicone, il n’y a pas grand chose que je supporte autour du poignet ! Le support de l’iPod, pour être plus pratique et donner aussi un peu de style, est fait avec un morceau de sangle, d’un vieu sac que j’ai récupéré. Pour assembler le support au bracelet, plutôt que la couture, art dans lequel je n’excelle pas, j’ai opté pour des rivets. Le résultat est pas mal du tout à mon goût.
Pour que l’iPod ne se fasse pas la malle une nouvelle fois, le clip de celui-ci est enchâssé avec précision dans une encoche de la taille exacte de la charnière. Le dos du clip étant trop large pour passer, j’ai pratiquer une autre encoche dans la lanière dans le sens de la longueur pour le faire passé. Une fois fait, il ne me resté plus qu’à refermer cette ouverture par l’intérieur par mon ami, le Gaffer !
Ne resté plus à ce moment là, qu’à faire un fermoir pour le bracelet, mon choix c’est porté sur mon autre ami, le scratch ! Deux morceaux aussi grand que possible, pour ne pas risquer une ouverture non désirée.
Je dois dire merci à ma mère pour la finition en matière de couture, il faut vraiment que je mis mette. Surtout que j’ai récupéré récemment un rouleau de tissu noir, dont est issu le bracelet, de deux mètres, sur je ne sais combien, j’ai pas osé le dérouler, mais au moins 15. Quand je pense à tout ce que je pourrais faire avec … !

Satoorn


J’ai décidé d’un petit changement sur mon blog, il me servira désormais a publier toutes mes réalisations ; et pas seulement graphiques jusqu’à présent.

C’est ainsi que je vous présente l’une de mes dernières réalisations décorative. Je l’ai conçu pour en faire présent à l’animateur phare du podcast Satoorn, de la chaîne NoWatch.net. Je viens de terminer également un autre projet très similaire pour la base pour la principale personne de NoWatch.net, mais je ne le publierais que quand je lui aurais remis en main propres.

En attendant voici les étapes en photos et explications de la réalisation du miroir décoratif de Satoorn.

Satoorn

Satoorn

Voici déjà donc le logo de cette émission dont je suis partit pour ce projet. Après quelques modifications sur Photoshop, suppression de l’ombrage et vectorisation, je l’ai imprimé à échelle 1:1 désirée, soit 20cm sur 51cm.

Polystyrène

Polystyrène

Une fois appliqué sur la plaque de polystyrène, il ne me resté plus qu’a le découper soigneusement au scalpel. Mais le résultat obtenus n’étant pas du tout satisfaisant, je suis passé au carton mousse expansée autocollant. Mais dont je n’ai pas fais de photos lors de la découpe😦.

Le logo terminé, il ne resté plus qu’à lui appliquer une base acrylique blanche, suivit de deux couches de peinture acrylique blanche également, et à fixer le tout à l’aide d’un vernis en bombe.

Base Line

Base Line

Pour la Base Line de l’émission j’ai utilisé la même technique que pour la découpe du logo, imprimé sur une feuille à la bonne échelle, et collé sur le support. Le support utilisé pour la Base Line fut tout simplement un morceau de Gaffer de 5cm de large. La découpe étant moins épaisse, mais aussi plus précise, j’ai là utilisé un exacto. Pour terminer cette découpe, il m’a suffit à l’aide de l’exacto de retirer les parties à évider. Ces parties seraient par la suite recouverte de crème à dépolir.

La toute dernière étape consista à bien nettoyer le miroir, et à y appliquer le logo sec, et donc autocollant.

Emballage

Emballage

Et un petit emballage avec du papier bulles, et il était tant de la livrer à son destinataire !

Livré

Livré

Livré

Livré

Merci à toi Vivian pour ces superbes émissions !


Création d’un personnage humanoïde, dessiné via une tablette graphique Wacom, sur l’application Mac SketchBook Copic Édition. Le but était de tester cette application, et ses fonctionnalités.

20120829-080251.jpg

Georges


Georges

Georges

Dessin réalisé dans le cadre d’un projet, je vous présente Geoges !

Hélène


Hélène

Hélène

J’ai fait ce dessin il y a quelques semaines. Il y a peu je me suis acheté des feutres à alcool Promarker, pour les tester j’ai repris ce dessin pour le coloriser.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 323 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :